Comment relever le défi de la sobriété énergétique avec les enfants ?

Les consommations d’énergie à la maison concernent toute la famille.


Alors comment faire prendre conscience aux enfants des enjeux de sobriété, sans générer de l’éco-anxiété ? Comment impliquer tous les membres de la famille dans la démarche de réduction des consommations d’énergie ?




L'ÉNERGIE EXPLIQUÉE AUX ENFANTS


Si vous demander à un enfant de 8 ans de vous expliquer ce que représente 1cm ou 1L, il le fera sans difficulté. Si vous lui demander d’expliquer ce que représente 1kwh, dans l’immense majorité des cas, il sera incapable de répondre – comme la grande majorité des adultes d’ailleurs ! (1)

Dans les livres « d’où ça vient » qu’on lit aux plus petits, on explique d’où vient le lait du petit-déjeuner, le coton d’un T-shirt, le papier, parfois l’eau du robinet ou l’essence de la voiture mais jamais l’électricité de la lumière ou le gaz de la chaudière !

Sans comprendre à quoi l’énergie correspond, il est difficile d’impliquer les enfants dans une démarche de sobriété énergétique. Une première étape peut consister à nommer des éléments de notre paysage qui servent à produire de l’énergie : la plupart des enfants ont déjà vu des éoliennes, des panneaux solaires ou des barrages électriques, parfois des centrales nucléaires ou thermiques. On peut alors les associer aux différentes sources d’énergie en se questionnant sur leurs origines.

Pour mieux comprendre ce que représente la consommation d’énergie au quotidien, l’expérience du cycliste Robert Förstemann, un champion de vélo qui doit pédaler pour griller un toast dans un grille- pain de 700 watts est assez parlante : « Un Robert est nécessaire pour griller une tranche de pain, 180 Robert peuvent alimenter une voiture en énergie, et 43 000 Robert sont nécessaires pour fournir la puissance énergétique d’un avion »



LES PARENTS PEUVENT PARLER D'ÉCOLOGIE SANS GÉNÉRER D'ÉCO-ANXIÉTÉ


Une fois les grandes sources d’énergie identifiées et les ordres de grandeurs posés, il est possible de faire le lien avec les grands enjeux actuels : pollution, réchauffement climatique, crise de l’énergie. La Fresque du climat existe en version Junior (à partir de 9 ans) et permet aux enfants, sous forme de jeu collaboratif, de comprendre l’essentiel des enjeux climatiques pour passer à l’action.


Certains parents hésitent à parler de ces sujets avec leurs enfants pour ne pas générer « d’éco anxiété » : ce sentiment de fatalité vis-à-vis du réchauffement climatique et les émotions qui l’accompagnent Comme la peur, la tristesse et la colère. Mais selon la pédopsychiatre Dr Laelia Benoit, « Parler du Changement climatique, c’est important parce qu’ensemble, on se sent plus forts. Et les enfants sont les citoyens de demain ! ». Toujours selon le Dr Laelia Benoit, la clef serait de proposer des gestes concrets, positifs et partagés en famille.



LA "SOBRIÉTÉ HEUREUSE" COMME VALEUR PARTAGÉE EN FAMILLE


La démarche de sobriété énergétique doit être précédée par celle de la sobriété « en général », voire de la « sobriété heureuse », c’est-à-dire une forme de simplicité et de légèreté qui permet de retrouver du sens.


La psychosociologue Danielle Rapoport rappelle : « On ne peut être heureux que si la sobriété est choisie, et non subie comme dans le cas des catégories de population dont le budget est contraint ».

Pour sensibiliser les enfants à ces comportements, elle conseille d'apprendre la sobriété heureuse en « soulignant la capacité à agir sur l’environnement à travers de petits gestes, » « on peut leur expliquer que choisir de vivre sobrement est valorisant en termes de générosité, de solidarité et de création d’avenir ».

En famille, on peut décider d’agir concrètement : prendre moins de douches et rester seulement quelques minutes sous la douche (le temps de sa chanson préférée par exemple), dormir avec une bouillotte (il existe des modèles sécurisés pour les enfants en pharmacie) et une robe de chambre ou un surpyjama plutôt que d’augmenter le radiateur, fermer ses volets et ses rideaux dès qu’il fait nuit, ne pas mettre systématiquement tous ses vêtements au lavage, réfléchir en famille à un menu de saison sans cuisson… des gestes à la portée des enfants !

Si vous aussi vous voulez proposer à votre famille des actions concrètes et positives, rejoignez le grand défi Don de Chaleur !