Inventer des nouvelles formes de don


Les Français sont généreux : près de la moitié d’entre eux font un don à une association mais les crises à répétition peuvent modifier les habitudes de dons.

Comment permettre à chacun de soutenir les actions associatives qui lui tiennent à cœur ? La générosité embarquée et les nouvelles formes de don sont une réponse. On vous explique tout ci-dessous.



LE NOMBRE DE NOUVEAUX DONATEURS ET LE MONTANT MOYEN DE DONS SONT EN BAISSE


L’élan de générosité des Français lors de la crise sanitaire et sociale de la Covid-19 (+ 13,7 % de montants de dons entre 2019 et 2020) et plus récemment suite au conflit en Ukraine (près de la moitié de la population française déclare avoir fait, ou prévoit de faire un don pour aider les réfugiés ukrainiens ou les victimes du conflit en 2022) nous montre que les Français sont solidaires et généreux.


Cependant, les nouveaux donateurs se font plus rares : entre 2011 et 2021, le nombre de nouveaux donateurs a baissé de 9 % et le montant moyen du don en France est en baisse : 274€ en 2021 contre 395€ en 2020 et 300€ avant la crise sanitaire.



LA CRISE ÉNERGÉTIQUE ET L'INFLATION QUI L'ACCOMPAGNE PEUVENT ENGENDRER UNE BAISSE DE LA GÉNÉROSITÉ


La crise de pouvoir d’achat qui se profile, notamment suite à l’inflation liée à la crise énergétique peut entraîner des changements d’habitudes chez les fidèles donateurs. En effet, 44% des dons font moins de 150€ et 42% des dons sont réalisés au dernier trimestre. Dans ce contexte, le don pourrait être une variable d’ajustement budgétaire pour les ménages.

Selon le baromètre « La solidarité à l’épreuve des crises » (Apprentis d »Auteuil / Ifop), un quart des donateurs pensent moins donner en 2022, les principales raisons étant la baisse du pouvoir d’achat et la peur face à l’inflation.

Alors dans ce contexte, comment continuer à soutenir ceux qui en ont le plus besoin ?



LA GÉNÉROSITÉ EMBARQUÉE PERMET DE DONNER PEU MAIS SOUVENT, OU COMMENT LES PETITS GESTES PEUVENT GÉNÉRER DES DONS IMPORTANTS !


Quand on s’est lancé dans l’aventure Don de Chaleur, on avait une bonne idée du concept : des participants font des efforts qui sont valorisés auprès de sponsors pour soutenir des projets solidaires. On avait en tête le modèle des courses solidaires mais on ne savait pas que cette nouvelle forme de don avait un nom : la « générosité embarquée » !!!

La générosité embarquée, c’est le principe de donner peu mais souvent, grâce à des actes du quotidien et de façon « indolore » pour le portemonnaie. En y regardant de plus près, on a découvert qu’il existait plein d’autres formes de générosité embarquée… on peut :

  • Arrondir son ticket de caisse ou son salaire grâce à Micro Don (47 millions d’euros collectés)

  • Regarder des publicitaires solidaires avec Goodeed (6,1 millions d’euros collectés)

  • Faire ses recherches sur le moteur solidaire Lilo (4,6 millions d’euros collectés)

  • Marcher avec l’application Weward

  • Organiser une cagnotte cadeau avec Tribee

… et baisser ses consommations d’énergie (et également ses factures) grâce à Don de Chaleur.

Outre la générosité embarquée, d’autres moyens peuvent permettre aux particuliers de soutenir des associations : don en nature, bénévolat de temps et de compétences, don de CP ou RTT…

Particuliers, entreprises, fournisseurs d’énergie : rejoignez une nouvelle forme de solidarité : rejoignez le grand défi de la solidarité énergétique !!